Les larmes rouges du citron vert

LES-LARMES-DU-CITRON-VERT_LUCIE_BRASSEURAprès avoir publié deux biographies d’entreprise et d’entrepreneur, j’ai entamé la rédaction de mon premier roman, un polar social intitulé Les Larmes Rouges du Citron Vert publié par les éditions Bookly. Déjà disponible en version numérique (Amazon, Itunes…) il sera disponible en librairie en janvier 2014.

Ecrire a toujours été une nécessité. La découverte de la lecture et de l’écriture m’ont ouvert des portes vers des mondes merveilleux : rire, pleurer, sourire, vibrer.

Je me suis parfois fâchée contre la page blanche mais je l’ai toujours aimée. Depuis que j’ai entamé mes travaux d’écriture, j’observe le monde différemment, j’ai l’impression de vivre plus intensément. Les livres apprennent à vivre, la vie apprend à lire.
Les Larmes Rouges du Citron Vert :

Résumé : Amy a 29 ans, elle est assistante de prod’ chez Téléjachète.com, genre de téléshopping sur le web. La startup a récemment été rachetée par un groupe suédois, le groupe Scaab. Les nouveaux dirigeants invitent leurs collaborateurs à s’engager dans des actions de RSE, (Responsabilité Sociale et Environnementale). C’est ainsi qu’Amy atterrit un peu par hasard au Galaxie, le centre d’accueil de jour pour SDF du Xe arrondissement de Paris. Là, personne ne lui parle, personne ne semble la voir. Transparente. Pourtant, un matin, Mélanie, jeune SDF de 20 ans lui adresse enfin la parole. Et, tous ceux avec qui elle tissera enfin des liens, seront retrouvés morts, assassinés violemment. N’y tenant plus, Amy troque son costume d’assistante de prod pour celui d’apprentie enquêtrice. Les chemins qu’elle empruntera changeront sa vie. Bienvenus au pays du Citron Vert…

Roman à la croisée des genres, polar, roman social, mais aussi histoire d’amour… On y croise de drôles de personnages au rythme d’une vie urbaine et très contemporaine. Réseaux sociaux, Smartphones et startups du web y côtoient la part la plus sombre de l’humanité : les oubliés de la croissance, les accidentés de la vie et ceux qui n’ont pas eu la chance d’être nés sous une bonne étoile. Ils se frôlent sans se voir mais finissent par partager un destin devenu trop court.

Ils l’ont lu :

Chloé M. : « J’ai terminé ma lecture ce matin et je te confirme que j’ai vraiment dévoré le bouquin jusqu’à la fin. Point de déception ni pour moi, ni pour mon amoureux qui semble aussi avancer à pas de géants (ce qui est plutôt rare pour sa part)…

J’ai particulièrement aimé la façon dont tu as présenté chaque personnage car on s’y attache très rapidement et j’ai attendu avec impatience d’en comprendre le titre car je dois t’avouer qu’il m’intriguait particulièrement 😉 Encore toutes nos félicitations pour ce premier roman, tu le mérites amplement… A quand le prochain??? »

Publicités

6 réflexions sur “Les larmes rouges du citron vert

  1. Véronique : C’est le titre trés original qui a attiré mon regard parmis les multiples livres de la FNAC (et il y en a !). L’envie de découvrir de nouveaux auteurs a fait le reste.
    Je suis ravie. Le style d’écriture m’a totalement emporté. Une impression d’urgence qui a fait que je n’ai pas quitté le livre une fois commencé!!
    Une très belle réussite, A RENOUVELER!! Il ne faut pas laisser dormir un si beau talent.A bientôt pour un nouveau roman.

    1. Merci Véronique, j’espère que les suivants – sur lesquels je travaille activement – retiendront également votre attention. N’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux, sur les sites de lecteurs comme http://www.lecteurs.com ou wwww.babelio.com, plus on est nombreux à en parler autour de nous… plus il me sera facile de libérer du temps pour continuer d’écrire 🙂 Merci encore et au plaisir d’échanger. Bien amicalement, Lucie

  2. hanafi

    Lucie

    Bravo pour cet ouvrage.
    Une plume pleine de talent…qui aura réussie a faire voyager son roman jusque sous le soleil Marocain.
    Gros bisous et surtout continue !!!!
    Mina

  3. Jim

    On peut être un peu « strange »…et pourtant très attachante… C’est un peu ce qui arrive avec Amy… Alors si l’effet « quand on commence ce livre, on a peine à s’en libérer avant la fin » est un gage de qualité, avec Les larmes, on est en plein dedans ! Bravo Lucie pour ce roman, pour Amy et pour les larmes rouge du citron vert…et le titre est une belle trouvaille à lui tout seul : je le pensais avant d’avoir lu le livre, mais alors après… plus qu’une belle trouvaille, c’est une révélation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s