Le Mystère Henri Pick David Foenkinos

img_5297Avis :

Conte moderne, histoire d’amour, critique consciente de l’industrie littéraire, et encore enquête à suspens, le Mystère Harry Pick de David Foenkinos est une bonbon sucré que l’on dévore de la première à la dernière page.

Les personnages sont attachants, le rythme sautillant. On sourit, on frémit. Comme souvent chez l’auteur, on voudrait faire durer le plaisir mais pas question d’aller plus loin qu’au nécessaire. Chez David Foenkinos et dans ce roman en particulier, on va à l’essentiel, les mots sonnent juste et c’est beau.

Résumé :

En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

L’auteur :

David Foenkinos est né en 1974. Il est l’auteur de quatorze romans parmi lesquels La délicatesse et Les souvenirs, tous deux adaptés au cinéma. Ses livres sont traduits en plus de quarante langues. Son roman Charlotte a obtenu le prix Renaudot et le prix Goncourt des Lycéens en 2014.

 

Publicités

Forte croissance de l’auto-édition papier et numérique aux États-Unis

L’auto-édition enregistre une augmentation constante depuis 2010 aux États-Unis et intéresse de plus en plus librairies et bibliothèques.

L’auto-édition, une industrie florissante12ce5a856ba7fe69d71cb2dae7a595f4-1

Le dernier rapport Bowker ProQuest révèle l’augmentation constante de l’auto
-publication aux États-Unis avec des chiffres éloquents : une croissance de 21 % entre 2014 et 2015 pour l’auto-édition papier et numérique combinées.

Depuis 2010, l’auto-publication aux USA a augmenté de 375 %, passant de 152 978 ISBN attribués à 727 125. L’ISBN est un numéro international qui permet d’identifier un ouvrage dans une édition donnée.

Librairies et bibliothèques de plus en plus intéressés par l’auto-édition

Le rapport met également en lumière plusieurs tendances émergentes dans l’auto-édition dont le choix des auteurs de ne plus se consacrer exclusivement à l’une ou l’autre forme de publication, mais de choisir l’auto-édition ou les maisons d’édition traditionnelles selon le type de livre, le marché de la vente ou le lecteur cible.

Autre tendance, la volonté grandissante des libraires et des bibliothèques d’intégrer cette nouvelle source de contenu dans leurs offres.

La qualité du contenu est au rendez-vous

Comme le constate Beat Barblan, director of identifier services chez Bowker, « le domaine de l’auto-édition arrive à maturité, et la qualité du contenu et du format pour bon nombre de ces titres devient impossible à distinguer de ceux publiés par les maisons traditionnelles« .

Pour preuve, le nombre croissant d’auteurs indépendants qui se retrouvent en tête des listes de best-sellers aux États-Unis.

Article paru sur Graphiline