Gili’s Island : Meno, Air, Trawagan… Bienvenue au paradis – encore ! :)


P1010006
Presque une semaine que je n’ai pas écrit longuement sur le déroulé de mes aventures. Toutes mes excuses mais, j’étais disons un peu occupée…
Le 30 juin, j’ai quitté Keliki le village des peintres près d’Ubud à Bali pour les îles Gili.

Quelques jours plus tôt, la vie m’avait réservée une drôle de surprise. En voyant quelques unes des photos publiées sur Facebook, un ami perdu de vue depuis 15 ans (oui, oui 15 ans!!) me dit « incroyable tu es à Bali, moi aussi, faut qu’on se voit… » Les réseaux sociaux transforment vraiment le monde en cours de récréation d’école élémentaire.

IMG_1083

Il m’envoie un mail me parlant des sessions de snorkling et de nage matinale avec les tortues et, ni une ni deux, je monte dans un bus direction les îles Gili. Il paraît que c’est un passage quasi obligé quand on vient à Bali… Let’s go, on verra bien.
Petits paradis, les Gili’s se trouvent tout près de Lombok, une autre île majeure de l’archipel indonésien.
Il y en a trois : Gili Trawagan, Gili Meno et Gili Air. Gili Trawagan est connue pour ses fêtes et soirées délirantes, Gili Meno comme la plus petite et la plus calme et Gili Air comme étant un bon mix entre les deux.
Fab et Blanca se trouvaient sur la plus petite et la plus calme et, la veille de mon arrivée, ils y avaient fait la connaissance de la délicieuse et pétulante Karina, from Québéc.

Pendant deux jours Fabien m’a initié aux plaisirs du snorkling – le pauvre j’ai cru qu’il allait perdre patience en m’aidant à trouver le bon masque et les bonnes palmes… – nous avons nagé avec les poissons multicolores.. – genre visite de l’aquarium en live ou documentaire animalier sauf que là le commandant Coustaud c’était moi! – et les suaves et majestueuses tortues de mer. Quelle rencontre avec l’espace marin, que de couleurs et de formes! Flotter dans les eaux turquoises à 30° – attention aux coraux – et suivre les monstres préhistoriques dans leurs lentes ascension vers la surface… c’est quelque chose ! A Nusa Lembogan déjà, sur ma planche de surf – je ne vous ai pas raconté mais j’ai aussi pris 2 leçons, histoire de ne pas mourir idiote – j’ai entraperçu cet univers parallèle, surréaliste et magique sans m’autoriser à y pénétrer. Quelle aventure, quel monde merveilleux ! Des poissons comme tout droit sortis de la tête d’un dessinateur de cartoon, rayés, tachés, zébrés, arc-en-ciel, fluos, quadrillés, petits ou gros, ceux qui vivent en solitaires et ceux qui n’évoluent qu’en nuage mouvant… J’en ai pris plein les yeux. Merci Fab pour cette idée lumineuse! Je n’oublierai jamais.


Bintang à Gili Meno

P1000885Puis, nous avons pris le temps de ne rien faire au soleil, avons assisté aux couchers du soleil… (et, of course, bu quelques Bintang) Quel spectacle grandiose! Avec pour seul bruit de fond le clapotis de l’Océan Indien sur le rivage. Aux Gilis il n’y a ni scooter, ni voiture… Seuls des vélos et des charrettes à cheval (notez tout de même que les roues des charrettes sont de véritables pneus de voiture!).

IMG_1078Ici le métro est un bateau qui relie les îles entre elles à raison de deux voyages par jour et les taxis des mangeurs de foin. Dépaysement garanti.
Plages de sables fin, eau turquoise, cocotiers, cahuttes en bambous et chaume, bateaux colorés, températures tropicales, fleurs en tous genres (bougainvilliers, ibiscus, frangipanes …). Un régal pour les sens, pour le corps et l’esprit.
Et, quand dans pareil décors on vit avec les copains d’ici et du bout du monde, les vieux copains perdus de vus et les nouveaux amis : c’est vraiment un nouveau petit paradis.
Fab et Blanca sont partis deux jours plus tard, dès lors j’ai arpenté les plages et les terrasses avec le belle Karina au grand coeur. Une vraie rencontre, encore.

Ce voyage m’aura déjà permis de me réconcilier avec mes pairs francophones du bout du monde : Christopher de Lembogan – mon prof de surf -, Yves – du Balé de Dolit -, mais aussi Julie à Ubud – croisée pour un déjeuner improvisé à Ubud -, Karina from Québec à Gili Meno, Fab et Blanca… Et tous les autres qui ont déjà croisé mon chemin Thierry, Pierre et Martine à la Librairie Rendez-vous Doux à Ubud, Benjamin, Douglas et Antoine à Lembogan .. Mais il y a eu aussi Thomas d’Australie, Tim et Amanda d’Angleterre, tous les habitants de la Keliki Painting School, et ce n’est que le début de l’aventure.

Comme le dit si bien Karina, dans son accent caractéristique de nos cousins d’Amérique du Nord et dans un langage maillé d’expressions colorées, « la vie est une merveilleuse aventure » et quand elle met sur notre chemin d’aussi belles personnes c’est une aventure que l’on voudrait éternelle. 7 milliards d’humains sur la planète, combien me sera-t-il donné la chance d’en croiser? Combien d’histoires de vie, de joies et de peines pourrai-je partager, entr’apercevoir, goûter? Qui seront ceux ou celles qui apparaîtront sous quelque forme fortuite dans mes futurs romans?

Comme dirait Karina, sérieusement, cette aventure « a de l’allure! »… « Je capote complètement là! ». Merci à tous, merci à la vie, merci d’avance à ceux que je croiserai demain ou que je retrouverai dans 15 ans!

Enfin, comme l’aventure ne fait que commencer, que chaque jour est un nouveau chapitre, j’ai emménagé ce matin dans un bungalow, presque comme une cabane dans les arbres à Gili Air. Certainement répertoriée dans aucun guide, cette cabane est simplement le cadre rêvé pour enfin me mettre vraiment à écrire. Mon travail est presque terminé, très bientôt je coucherai sur papier ce qui depuis plusieurs jours prend forme en moi.

Mais, avant d’entrer dans l’univers parallèle de ces personnages qui ne manqueront pas de me parler – ils ont déjà commencé – je voulais vraiment vous dire MERCI.

IMG_1081

Publicités

8 réflexions sur “Gili’s Island : Meno, Air, Trawagan… Bienvenue au paradis – encore ! :)

  1. karina

    Belle Lucie! Si je n y etais pas deja, j aurais envie d aller aux Gilis!!! Franchement, quelle belle rencontre! Merci pour ces moments partages… Il y en aura d autres j en suis certaine! xxx

    1. C’est vraiment amusant… j’ai écrit la même chose sur le blog de ma soeur Caro quand nous sommes allées ensemble en Inde « si je n’avais été avec toi, j’aurais eu envie d’y aller » ahaha… Les grands esprits, toujours les grands esprits 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s